Les dossiers

Un brossage régulier et efficace !

Un brossage régulier, premier rempart contre la plaque dentaire.

Cette substance blanchâtre déposée à la surface des dents met en moyenne 12 heures à se former. Deux brossages quotidiens suffisent donc, mais celui du midi renforce l’élimination des bactéries entre les dents, sur la langue, le palais et les gencives. Pendant le brossage, évitez les gestes trop brutaux pour vous épargner les irritations, les saignements et les déchaussements des dents. Ne mouillez pas la brosse après y avoir mis le dentifrice, l’eau en diluerait les principes actifs. En fait, les dentifrices ont pour fonction de compléter l’effet mécanique de la brosse à dents. Ils aident à éliminer, de la surface et des espaces inter-dentaires, les débris alimentaires et la plaque dentaire.

 

C’est connu, un bon travail se fait avec de bons outils.

Pensez donc à renouveler régulièrement votre brosse à dents. Les chirurgiens-dentistes estiment nécessaire de changer de brosse à dents au moins tous les 3 mois. Autre conseil d’importance, ne martyrisez ni vos dents ni vos gencives. En effet les brosses à poils dures ne seront pas vos meilleures alliées. Vous risquez de faire saigner vos gencives fragilisées par la plaque dentaire ou le tartre. A l’inverse, les poils d’une brosse souple s’insinuent plus facilement dans les espaces inter-dentaires…

Petite astuce pour renforcer l’effet de votre dentifrice. Conservez-le dans la bouche quelques instants avant le rinçage.

 

Veillez également à opter pour un dentifrice au fluor.

Ce dernier est connu  pour protéger les dents contre les attaques acides. Il est également fortement recommandé pour diminuer la nocivité de la plaque dentaire et limiter sa formation. Quant à la dose, parlez-en avec votre dentiste, il saura vous renseigner.

 

En complément du brossage quotidien, un bain de bouche peut s’avérer nécessaire.

Son action antimicrobienne peut être très utile pour favoriser l’élimination des pathogènes présents dans la bouche. Attention cependant, il ne se substitue aucunement au brossage.

Un point à retenir si vous êtes sujets à l’halitose, certaines solutions à base d’alcool sont si puissantes qu’elles assèchent les muqueuses. L’environnement buccal devient alors propice à la multiplication des bactéries… ennemies de la bonne haleine.  Enfin, s’il ne procure pas la même sensation de fraîcheur, le chewing-gum sans-sucre représente une bonne alternative si vous n’avez ni dentifrice ni brosse à dents à disposition. Une explication ? La mastication favorise la production de la salive, laquelle permet de détruire les bactéries et les acides.

Suivez nous

Suivez nous

facebook twitter