Les maladies cardiovasculaires

Les maladies cardiovasculaires

Les gestes qui sauvent

Face à une victime en arrêt cardiaque, l’important est d’agir ! A travers son slogan 1 vie = 3 gestes, la Fédération française de Cardiologie (FFC) préconise d’appeler le 15, de masser et de  défibriller. Encore faut-il être sensibilisé à ces deux dernières actions. Des formations existent. Elles sont à la fois très accessibles et peu contraignantes.

 

Le diplôme PSC1 (prévention et secours civique de niveau 1) est une formation simple et courte qui permet de connaître les bons réflexes en cas d’urgence. Il donne à chaque citoyen, la possibilité de devenir le premier maillon d’une chaîne de survie qui doit se déclencher au plus vite.

 

Par exemple, en présence d’une victime en arrêt cardio-respiratoire, « 1 minute gagnée, c'est 10 % de chances de survie en plus », souligne la FFC. L’enjeu des formations est notamment de se familiariser au massage cardiaque à partir d’un point de compression que l’on apprend à déterminer. Puis de compléter par l’usage d’un défibrillateur automatique externe (DAE). Très simple d’utilisation, son rôle est de délivrer un choc électrique pour permettre au cœur de se remettre à battre de façon efficace.

 


Vous souhaitez bénéficier d’une formation aux gestes qui sauvent et obtenir le fameux PSC1 ?

Afin de connaître les conditions, renseignez-vous auprès de l’Association nationale des Premiers secours (ANPS), de la Croix-Rouge française, des Sapeurs-Pompiers, de la Fédération des Secouristes Français, de la Protection civile ou de l’Ordre de Malte.

 

Voici les 4 gestes qui sauvent

 

 

 

 

Suivez nous

Suivez nous

facebook twitter