Les dossiers

Le mal de dos

Le bon traitement c’est de se bouger

Vous souffrez de lombalgie ? Surtout ne restez pas au lit !

La sédentarité ne sera pas votre meilleure alliée pour venir à bout de ces douleurs dorsales, bien au contraire.  Sur le long terme, l’inactivité risque d’entraîner une atrophie musculaire. En pratique quelles sont les activités physiques recommandées ?

Les lombalgies ou douleurs de la région lombaire constituent la pathologie rhumatismale la plus fréquente. Entre 70% et 80% de la population adulte en souffriront un jour au cours de leur vie. Le traitement habituel comporte des règles d’hygiène de vie, des traitements anti-douleurs et... l’activité physique. En effet cette dernière agit comme un antalgique naturel. En oxygénant les tissus, le sport pourra ainsi apaiser les douleurs. Il permettra également de renforcer vos muscles dorsaux !

Cependant en phase aiguë de lombalgie, aucun exercice physique n’est recommandé, mais il est largement admis que vous devrez conserver vos activités quotidiennes. Dans les formes chroniques, il est bien établi depuis les années 1990 que l’activité physique est d’un grand intérêt. Les professionnels de santé pourront ainsi vous orienter vers des exercices de renforcement musculaire et/ou d’étirements.

 

Vous devrez en priorité travailler vos muscles spinaux.

Ces derniers s’étirent depuis le haut de la nuque jusqu’au bas du dos.

Un exemple ? A genoux, bras croisées au niveau des épaules, penchez-vous en avant puis remontez lentement à la station verticale. Répétez l’exercice plusieurs fois jusqu'à ressentir une fatigue au niveau des muscles dorsaux.

 

Côté étirements

Commencez par vous positionner debout bien droit, épaules et bassin dans le même axe, avancez votre jambe à étirer, courbez le dos pour mobiliser la tension autour des hanches et solliciter les ischio-jambiers.

Dès la moindre tension ressentie, maintenez 10 secondes pour pousser les muscles à l’étirement. Ainsi les bénéfices remonteront jusque dans le bas de votre dos. Répété régulièrement, cet exercice réduit vos douleurs en quelques semaines.

 

En aucun cas, les exercices ne doivent être douloureux, toute douleur doit entraîner un arrêt immédiat de la séance.

 

Source : Activités physiques et santé, de Patrick Laure, aux Editions Ellipses

©Destination Santé

Suivez nous

Suivez nous

facebook twitter