L'audition

L'audition

La presbyacousie

  • Le veillissement des cellules ciliées : un phénomène naturel avec le temps appelé presbyacousie

Comme l'ensemble du corps, le système auditif  vieillit et ses fonctions régressent ; les différentes parties de l'oreille sont concernées mais c'est l'atteinte des cellules sensorielles situées dans l'oreille interne qui provoque les plus sérieux tracas.

En effet, leur dégénérescence, puis leur disparition, entraînent une diminution progressive des capacités auditives.

Cette baisse de l'audition est appelée presbyacousie.

 

Sur le plan médical, c'est une surdité de perception, liée au vieillissement, d'apparition progressive et généralement bilatérale. Cette surdité ne provient pas uniquement du vieillissement.

Certes, elle apparaît avec l'âge, mais elle résulte aussi des actions conjuguées de facteurs nocifs, tels que la prise de médicaments toxiques pour l'oreille (ototoxiques), l'existence de certaines pathologies, et surtout l'exposition au bruit.

Les niveaux sonores élevés, liés à la vie professionnelle ou aux loisirs, entraînent l'apparition prématurée d'une presbyacousie. Pour préserver  l'avenir il faut, tout au long de la vie, se protéger des sons violents.

 

  • Premiers signes de presbyacousie, que dois-je faire ?

La presbyacousie apparaît de façon progressive et insidieuse et, le plus souvent, le sujet n'a pas conscience de la dégradation de son audition.

L'indice le plus sûr d'apparition de la presbyacousie est la difficulté à comprendre la parole :

  • lorsqu'on se trouve en réunion de travail
  • lorsqu'on n'est pas proche ou en face de celui qui parle

Dès que l'on a conscience de difficultés auditives, il est recommandé de consulter un médecin ORL qui contrôlera l'audition, en suivra l'évolution, et prescrira en son temps un appareillage.

Dans les premiers temps de la presbyacousie, et en marge de tout appareillage, il est possible d'améliorer le confort d'écoute en adoptant quelques règles de communication (cf quelques conseils).

 

Lorsque se phénomène prend trop d'ampleur, il est nécessaire de consulter le médecins du travail ou/et son médecin traitant.

Suivez nous

Suivez nous

facebook twitter