Les dossiers

L'audition

Quelques conseils

« L'audition, on est tous concernés ». Tous, à un moment ou à un autre de notre vie, nous sommes confrontés à une diminution des capacités auditives : soi-même, dans la relation à un parent, dans celle avec un ou des collègues...

Il est bienveillant alors d'adopter une discipline de communication pour éviter de faire répéter et de prévenir ainsi beaucoup d'impatiences et d'énervements.

La perte des capacités auditives a un impact sur la relation humaine et peut générer un isolement de celui qui la subit.

 

Voici quelques conseils pour accompagner et bien communiquer :

  • Ne pas parler d'une pièce à l'autre

 Il est souvent impossible de se comprendre d'une pièce à l'autre.

  • Ne pas crier mais parler à voix haute.

 Quand on crie on déforme sa voix et l'expression de son visage, ce qui nuit à la compréhension.

  • Parler à ses proches ou à ses collègues comme on parle à des inconnus.

Ce qui permet de faire l'effort de parler un peu plus fort, un peu moins vite et surtout de mieux articuler.

  • Regarder le visage de celui qui parle pour s'habituer à lire sur les lèvres et à déchiffrer les expressions  de son visage.
  • Ne pas essayer de comprendre trop vite. Avant de faire répéter s'accorder un court instant pour être bien sûr que l'on n'a pas compris.
  • Ne pas penser à voix haute.
  • Ne pas chercher à converser dans le bruit. Attendre un silence pour s'exprimer.
  • Attirer l'attention avant de parler. Cette démarche mobilise la volonté de votre interlocuteur qui fait attention, vous regarde et éventuellement s'approche.
Les pauses auditives

Le système auditif agit sur notre équilibre émotionnel et global. Le bruit est une arme qui peut user et rendre nerveux, modifier les comportements et un bruit très élever peut tuer.Vivre dans le Bruit agit sur notre état de santé.

Le cumul de bruit sur une journée pose question tant il paraît logique qu'une stimulation continuelle empêche l'équilibre de se reformer et créer un désordre allant du stress auditif au trouble auditif irrémédiable.

Alors pour de bonnes capacités de concentration et une disponibilité mentale, il est préconisé de faire des pauses auditives et de ne pas dormir avec le MP3 ou une source de bruit.

Après une exposition à un niveau proche de 100 dB, par exemple après un concert ou une soirée en discothèque, il est préconisé de faire une pause auditive de 12 à 24h.

 

En effet, le système auditif a été soumis à une intensité sur une longue durée pour les oreilles. Un stress auditif a été vécu. On peut dire à coup sûr que des cellules ont été fragilisées et l'accumulation de micro-traumatismes provoque le vieillissement prématuré de l'oreille.

Rester dans le calme permet la réparation partielle du dommage.

Certains ont pu ressentir des phénomènes temporaires tels que bourdonnement, sifflement, audition cotonneuse pouvant durer plusieurs heures à quelques jours.

Si ce phénomène persiste au-delà de 12h, il fortement conseillé de consulter un médecin ORL.

Suivez nous

Suivez nous

facebook twitter