Les dossiers

Arrêtez de fumer

Mon plan d'action pour arrêter

Mettez-vous dans des dispositions d'esprit favorables

-  Faites le point sur vos motivations : évaluez votre motivation et votre niveau de dépendance (cf rubrique Tests et quiz)

- Calculez les économies qui seront engendrées par l'arrêt du tabac.

-  Identifiez les moments où vous avez le plus besoin de fumer et tentez de cerner pourquoi. En effet, il faut trouver des « parades » pour éviter ces moments-là.

 

Préparez le changement.

- Fixez-vous une date. Sans monter ce calendrier en « tête d'épingle » trop longtemps à l'avance, préférez une date-repère (début d'année ou de mois, anniversaire...) qui servira de jalon pour les années à venir.

- Pour être efficace, il est important d'associer l'arrêt du tabac avec une meilleure alimentation d'une part, et des activités physiques ou récréatives d'autre part.

- Renseignez-vous sur les substituts nicotiniques type gomme ou patch auprès de votre médecin traitant ou de votre pharmacien. Si leur coût vous semble élevé, sachez qu'il est dérisoire par rapport aux économies que vous allez réaliser.

 

Lorsqu'une envie urgente de tabac apparaît, voici quelques astuces :

- Buvez de l'eau : avoir toujours une bouteille d'eau à portée de main est une astuce très simple qui a été éprouvée par de nombreux ex- fumeurs.

- Lavez-vous les dents

- Croquez dans un fruit 

- Sortez vous aérer quelques minutes.

 

 La sensation désagréable générée par l'absence de nicotine disparaîtra au bout de 3 à 4 semaines. Résistez !

 

Changez vos habitudes

-  Rangez cendriers, briquets et tout ce qui rappelle le tabac. Evitez les lieux fumeurs. Préférez le contact d'amis non fumeurs.

- Gérez votre alimentation. Pendant les mois suivant l'arrêt du tabac, le risque de prise de poids existe lorsque l'on compense par le grignotage. Le goût retrouvé tend aussi à aiguiser un certain appétit chez les bons vivants. Pour éviter cela, soyez attentifs à la composition de votre assiette dès le début : vive les fruits, les légumes et l'eau à volonté. En cas de fringale avant un repas : préférez une gomme nicotinique plutôt que de céder au paquet de chips.

- Evitez le stress. La plupart des anciens fumeurs retrouvent rapidement une forme de sérénité. Pour autant, la sensation liée au manque peut aussi provoquer des sautes d'humeur. La relaxation peut apporter une aide complémentaire.

 

Enfin, rappelez-vous que la plupart des fumeurs parviennent à s'arrêter après quelques tentatives. L'important est donc d'essayer.

Suivez nous

Suivez nous

facebook twitter