Les dossiers

L'action contre le Sida

Le VIH/SIDA

  • Qu’est-ce que le VIH ?

Le VIH est le Virus de l’Immunodéficience Humaine (HIV en anglais). C’est le virus responsable du SIDA. Il s’attaque au système immunitaire en détruisant les lymphocytes T4, défenses naturelles du corps contre les maladies.

Quelques semaines après la contamination par le VIH, on devient séropositif.

Les personnes séropositives ne présentent aucun signe apparent de la maladie, le virus peut rester invisible pendant plusieurs années. En revanche, les personnes séropositives peuvent transmettre le virus.

 

  • Et le sida dans tout çà ?

Le Sida est la maladie dont le VIH est responsable.

Le SIDA est le :

  • Syndrome (ensemble de signes caractérisant une maladie)
  • Immuno Déficience (défenses de l’organisme affaiblies)
  • Acquise (au cours de sa vie)

 

Le seul moyen de savoir s’il l’on est séropositif est de faire un dépistage.

La réunion de trois facteurs est obligatoire pour la contamination au VIH:

  • Un contact avec une personne déjà atteinte
  • Un liquide contaminant : sang, sperme, liquides pré-séminaux, liquide vaginal, lait maternel
  • Une porte d’entrée : Plaies sanguinolentes, Muqueuses (membranes tapissant les parois internes des cavités naturelles de l’organisme : bouche, vagin, rectum …).
Le virus est en quantité trop faible dans la salive, la sueur, les larmes ou l’urine pour qu’une transmission soit possible. Ces liquides ne sont donc pas contaminants.

 

Le virus se transmet
  • de la mère à l'enfant pendant la grossesse, l'accouchement ou l'allaitement
  • par les seringues et aiguilles contaminées
  • par des rapports sexuels non protégés (sans utilisation de préservatifs). C'est le principal mode de transmission du VIH. Un seul rapport non protégé avec une personne infectée peut suffire à contracter le virus.
Les risques sont encore plus importants lors :
  • des premiers rapports sexuels (rupture de l'hymen, sécheresse et étroitesse vaginale ou anale)
  • d'une coïnfection avec d'autres IST (attention: 50 à 80% des IST passent inaperçues)
  • de rapports pendant les règles
  • de rapports violents ou non désirés
  • de rapports avec un(e) partenaire en stade de primo-infection (infection nouvellement acquise)
  • de mutilations sexuelles féminines (infibulation, excision)

 

Le virus ne se transmet
  • En serrant la main ou touchant d'une personne infectée
  • En prêtant ou échangeant des vêtements
  • En approchant ou caressant des animaux
  • Par les piqures de moustiques
  • En partageant les toilettes d'une personne infectée
  • En partageant la nourriture d'une personne infectée
  • En embrassant une personne infectée
  • En utilisant des équipements publics (toilettes, douches, piscine)
  • En utilisant des objets de la vie courante (verres, couverts, couvertures ...)
  • En dormant avec une personne séropositive
  • Par les rapports sexuels protégés avec un préservatifs masculins ou féminins

 

Utiliser un préservatif masculin ou féminin lors de rapports sexuels tant qu’une relation stable et durable n’est pas engagée et que les deux partenaires n’ont pas fait de test de dépistage.

  • Les usagers de drogues par intraveineuse doivent n’utiliser que du matériel neuf et stérile pour chaque injection. Ne jamais partager une seringue ou le matériel utilisé pour la préparation du produit

 

En cas de prise de risque :
  • rupture du préservatif
  • blessure accidentelle avec un objet souillé de sang
  • rapport sans protection
  • échange de seringue

Rendez vous dans les heures suivants la prise de risques (moins  de 48 heures après) aux urgences d’un hôpital ou dans un centre de consultation de dépistage. Si vous le pouvez, allez-y avec votre partenaire. Le médecin pourra selon les cas, soit proposer un traitement préventif pour essayer d’éviter la contamination, soit engager une démarche de diagnostic précoce.

 

Pour s’informer ou obtenir les coordonnées des hôpitaux, appelez Sida Info Service au : 0 800 840 840
  • Comment se déroule le test ?

Le dépistage est une simple prise de sang. Les résultats sont remis en main propre, de façon confidentielle, quelques jours après, par un médecin, quel qu'en soit le résultat.

Dans les centres spécialisés, le test est anonyme et gratuit.

Dans les laboratoires d'analyse médicale, sur ordonnance, le test est remboursé à 100%.

 

  • Quand faire le test ?
  • Si vous avez pris un risque
    • rapport sexuel non protégé
    • préservatif s'est déchiré ou a glissé
    • partage du matériel d'injection lors d'usage de drogue

 

  • Si vous souhaitez arrêter le préservatif
    • pour faire un enfant
    • vous ne souhaitez plus utiliser de préservatifs dans votre couple

 

  • Ou faire le test ?
  • dans un laboratoire d'analyses médicales avec une prescription de votre médecin
  • dans les CDAG / CIDDIST: Consultations de dépistage anonyme et gratuit / Centres d'information, de dépistage et de diagnostic des IST
  • dans les CPEF : Centres de Planification et d'Education Familiale

 

 

  • Les résultats

 

  • Résultat négatif : si la prise de risque est supérieure à trois mois, on est certain de ne pas être contaminé par le VIH. Si la prise de risque est inférieure à trois mois, il faudra repasser le test pour confirmer.
  • Résultat indéterminé ou partiellement positif : Il faut refaire le test. Cela peut être provoqué par une autre maladie ou parce qu'on a été contaminé récemment par le VIH.
  • Résultat positif : Un résultat positif signifie que l'on est infecté par le VIH. Il est très important de consulter un médecin spécialiste du VIH pour bénéficier au plus tôt d'un suivi médical. Il existe aujourd'hui des médicaments efficaces qui permettent de ralentir l'évolution de la maladie.  Il est alors indispensable de protéger son ou ses partenaires.

 

 

Quelque soit le résultat du test, il faut continuer à vous protéger

Suivez nous

Suivez nous

facebook twitter