Les dossiers

Une douleur à soulager

Qu’il s’agisse d’une sinusite, d’une gingivite, d’une rage de dent ou encore de complications post-chirurgicales, la prise en charge des douleurs dentaires reste une préoccupation majeure des dentistes. En plus de la désagréable sensation qu’elle engendre, une douleur peut en effet révéler une destruction tissulaire. Selon l’Association dentaire française (ADF), « une bonne évaluation de la douleur reste essentielle dans la mesure où l’intensité de la douleur va guider la thérapeutique ». Aujourd’hui de nombreux progrès ont été réalisés dans cette prise en charge. Le ressenti des patients est bien mieux pris en compte et respecté.

 

En cas de douleurs légères à modérées, du paracétamol est prescrit le temps que la douleur s’apaise. Les gênes plus intenses sont palliées par des anti-inflammatoires non-stéroïdiens en cure courte. Et pour des épisodes très douloureux, des antalgiques sont prescrits selon l’âge et la condition du patient. En cas de douleurs chroniques, il est aussi possible d’effectuer – sans en abuser – des bains de bouche pour une anesthésie légère et locale de la zone endolorie. Par ailleurs, les poches de glace accolées sur la gencive présente une efficacité en cas de gonflement seulement pour atténuer le processus inflammatoire. Enfin si la douleur est d’origine bactérienne, le chirurgien-dentiste peut prescrire des antibiotiques. 

Suivez nous

Suivez nous

facebook twitter