Allergies : quelles astuces pour se protéger des pollens ?

14 Avril 2022

Conseils Santé

Comme chaque année au printemps, avec le réveil de la nature reviennent aussi les pollens. Lesquels causent un désagrément parfois très handicapant pour les personnes allergiques. Si vous êtes concerné, suivez ces conseils au quotidien pour prévenir au maximum la survenue de symptômes.

pollens

Bouleau, aulne, frêne, noisetier… Selon les régions de France, différentes espèces d’arbres fleurissent chaque année au printemps. Mais avec les bourgeons arrivent aussi… les pollens, entraînant nez qui coule, yeux qui piquent et larmoient, éternuements…

Depuis plusieurs jours, « les pollens de frêne sont les plus présents sur l’ensemble du territoire », indique le Réseau national de surveillance aérobiologique.

Les pollens de bouleau devraient prendre le relais ces deux prochaines semaines, en particulier « dans de nombreux départements de l’ouest de la France, ainsi qu’en région parisienne et lyonnaise notamment ».

Comment se prémunir ?

Si vous êtes allergique, l’arrivée de ces pollens est certainement un calvaire.

Quelques astuces peuvent vous permettre de prévenir la survenue des symptômes :

  • Aérez tôt le matin et tard le soir ;
  • En voiture, fermez les vitres ;
  • Rincez-vous les cheveux le soir avant le coucher afin d’éviter de déposer sur l’oreiller le pollen accumulé tout au long de la journée ;
  • Evitez les activités en extérieur, notamment le sport ;
  • Ne faites pas sécher votre linge dehors pendant les pics polliniques ;
  • Vérifiez le niveau d’alerte pollinique avant de quitter votre domicile en consultant le site du RNSA (Réseau Nationale de Surveillance Aérobiologique).
  • Votre médecin peut aussi vous prescrire des médicaments antihistaminiques pour soulager vos symptômes.
A noter : la pollution atmosphérique peut exacerber les symptômes d’allergie aux pollens en fragilisant notamment les voies respiratoires lors des épisodes de pollution.

Allergies : l’air intérieur souvent en cause

Contrairement aux idées reçues, c’est à l’intérieur — davantage qu’à l’extérieur — que nous sommes le plus exposés aux allergènes et aux polluants qui aggravent l’allergie. 

« Face aux allergènes de l’air intérieur (acariens, moisissures…), aux polluants domestiques et bien sûr aux virus : aérons au moins 20 minutes le matin et 20 minutes le soir, chez nous comme au travail ».

4 Français sur 10 seulement

Malheureusement, « seuls 4 Français sur 10 appliquent ce conseil simple et pourtant essentiel chez eux, une proportion qui tombe à tout juste 33% au travail où l’aération est tout aussi essentielle », se désole Asthme et Allergies.

La raison ? « Même si les Français identifient plutôt bien les allergènes responsables des allergies respiratoires (acariens, pollen…), peu font le lien entre allergie et air intérieur… », explique le Dr Marc Sapène, médecin-pneumologue et président de l’association Asthme & Allergies. « Certains subissent donc longtemps des symptômes sévères sans réagir, toux nocturnes ou yeux rouges par exemple ».

N’hésitez pas par ailleurs à consulter le site internet www.allergies-interieur.org pour en savoir davantage sur le sujet.

A noter : En 20 ans, le nombre de personnes allergiques a doublé et l’OMS estime que 50 % de la population mondiale sera affectée par au moins une maladie allergique en 2050.

Sources

  • > Destination Santé
  • > Asthme et Allergie, mars 2021
Partagez cet article