AVC : les signes d'alerte !

Conseils Santé | AVC/infarctus

L’accident vasculaire cérébral (AVC), qu’on appelle aussi attaque cérébrale, survient quand, brutalement la circulation cérébrale est interrompue. Dans 80 % des cas, une artère du cerveau s’est bouchée, on parle d’AVC ischémique, et dans 20 % des cas, une artère s’est rompue, on parle alors d’AVC hémorragique.

avc

L’accident vasculaire cérébral peut causer de lourds handicaps, car il peut toucher certaines fonctions neurologiques et entraîner des séquelles neurologiques. Parfois, l’accident ne dure que quelques minutes ou quelques heures, on parle alors d’accident ischémique transitoire (AIT). 

AVC en France : les chiffres

  • 140 000 cas chaque année soit 1 toutes les 4 minutes
  • 1 personne sur 6 aura un AVC dans sa vie
  • L’AVC peut survenir à tout âge : si l’âge moyen de survenue d’un AVC est de 74 ans, 25% des patients ont moins de 65 ans et 10% moins de 45 ans
  • Des séquelles importantes dans 40% des cas
  • 30 000 décès par an
  • 1ere cause de mortalité chez la femme devant le cancer du sein
  • 1ere cause de handicap physique chez l’adulte

Quels sont les signes d'alerte d'un accident vasculaire cérébral ?

Les symptômes d’un AVC les plus courants sont toujours d’apparition brutale :

  • une faiblesse musculaire ou une paralysie : on ne peut plus bouger une partie de son corps d’un côté ; toutes les parties du corps peuvent être touchées. Mais le plus souvent, il s’agit du visage, du bras, de la main et/ou de la jambe. Très fréquemment, le visage et le bras !
  • une perte de la sensibilité : on sent un engourdissement ou une insensibilité d’une partie du corps.
  • une difficulté du langage : gêne pour articuler ou trouble du langage portant sur l’expression (mutisme, difficulté à trouver les mots, mots inintelligibles) et pouvant être associé à des difficultés de compréhension.
  • un trouble visuel : perte brusque de la vision d’un œil (ou plus rarement des deux), perte de la vision de la moitié du champ visuel des deux yeux en même temps, ou vision soudainement double.
  • un mal de tête, d’apparition brutale, inhabituel et très intense.

D’autres symptômes peuvent survenir :

  • perte de l’équilibre ou de la coordination des mouvements des membres
  • troubles de la conscience pouvant aller de la somnolence au coma

A retenir

Tous ces symptômes peuvent durer quelques minutes ou quelques heures et disparaître rapidement sans laisser de trace en moins de 24 h. Il s’agit alors d’un accident ischémique transitoire (AIT) qui doit faire appeler immédiatement le SAMU : le 15 ou le 112 (numéro européen d’urgence) Même brefs, même s'ils ont totalement disparu, ces signes doivent alerter car ils sont suivis plus tard d’un Accident Vasculaire Cérébral.