Les tiques attaquent !

10 Septembre 2020

Conseils Santé

Voici quelques recommandations si vous aimez vous aussi vous promener dans la nature.

tique

Qu’est-ce que la maladie de Lyme ?

La maladie de Lyme ou borréliose de Lyme est due à une bactérie du genre Borrélia. Elle est transmise par piqûre de tique infectée.

Une piqûre de tique mal prise en charge peut évoluer vers une phase dite tardive, plusieurs semaines ou mois après, avec des complications cutanées, articulaires, neurologiques, voire cardiaques.

Les tiques sont-elles toutes dangereuses ?

Heureusement non.

Toutes les tiques ne sont pas porteuses de la maladie.

Il existe aussi de grandes disparités géographiques : si les tiques sont nombreuses dans l'est et le centre de la France, il n'y en a pas au-dessus de 1500 mètres d'altitude.

Le pic d'activité des tiques se situe entre avril et novembre.

Comment la maladie de Lyme est-elle transmise par les tiques ?

Les tiques peuvent transmettre la bactérie Borrelia au moment d'une piqûre. Ces piqûres sont indolores, et passent inaperçues le plus souvent. La tique reste accrochée à l'homme pour se nourrir de son sang.

Plus une tique reste accrochée longtemps, plus elle risque de transmettre la bactérie. Il faut donc ôter la ou les tiques le plus rapidement possible. Il faut s'inspecter dès le retour de la promenade.

Comment retire-t-on la tique ?

Ne pas mettre de produit (éther, alcool...) sur la tique. Cela provoquerait la régurgitation chez la tique, augmentant ainsi les risques de contamination.

Ne pas tenter de la retirer avec les ongles. En effet, la tique possède un rostre (sorte de bec qui rentre dans la peau de l'hôte). Il faut essayer de ne pas l'arracher, sinon il reste dans la peau.

Utiliser un tire-tic (vendu en pharmacie) ou une pince fine, saisir la tique à sa base, au plus près de la peau, sans l'écraser, tourner et tirer doucement mais fermement. Puis désinfecter.

Quels sont les signes à surveiller ?

Pas de traitement systématique devant une piqûre de tique, mais il faut surveiller la zone piquée.

Si un érythème migrant (plaque rouge et ronde de plus de 5 cm qui s'étend en cercle) apparaît dans les 3 à 30 jours après la piqûre, il faut consulter rapidement son médecin.

Un traitement antibiotique sera alors prescrit. C'est le traitement de la phase précoce.

Ne jamais négliger l'érythème migrant : sans traitement adéquat, le cercle disparaît, mais la maladie peut continuer à évoluer.

Nota Bene : la petite rougeur de moins de 5 cm qui apparaît dans les 24h après la piqûre est une réaction à la salive de la tique. Ce n'est pas un érythème migrant. Ce dernier fait plus de 5 cm, et apparaît au minimum 3 jours après la piqûre.

Comment se protéger des tiques avant de partir dans la nature ?

  • Porter des vêtements longs et amples, couvrant les bras et les jambes.
  • Rentrer le bas du pantalon dans les chaussettes.
  • Porter un chapeau.
  • Éventuellement mettre des répulsifs sur les vêtements (efficacité non démontrée contre les tiques).

Comment se protéger des tiques au retour de la promenade ?

Les piqûres n'étant pas douloureuses, et le temps de contact avec la tique augmentant le risque de transmission de la borréliose, il faut s'inspecter dès le retour de la promenade.

  • Elles peuvent être accrochées sur la peau, mais aussi sur le cuir chevelu.
  • Elles peuvent être petites (pas encore gorgée de sang), et difficilement visibles : demander l'aide d'un proche peut être utile.
  • Inspecter soigneusement tout le corps, en particulier les aisselles, les plis du coude, derrière les genoux, derrière les oreilles, les régions génitales, le dos, les cheveux.

Et les tiques du chien ?

La maladie de Lyme n'est pas contagieuse, ni d'un animal à l'homme, ni d'homme à homme. Elle est seulement transmise par les piqûres des tiques infectées.

Les tiques piquent aussi les chiens, les chevaux et les moutons. Elles peuvent leur transmettre la maladie de Lyme, mais aussi d'autres maladies, comme la piroplasmose, qui peut être mortelle en quelques jours pour l'animal. Il faut donc inspecter votre chien au retour des promenades, et utiliser des produits répulsifs anti-tiques en prévention.

 

Sources

  • > SOURAUD Séverine (Pharmacienne)
Partagez cet article