Les dossiers

Prévention des chutes

Prévenir les chutes

1. La circulation est-elle facile dans chaque pièce de la maison ?

Les obstacles au sol peuvent être nombreux à l'intérieur de la maison. Fils électriques, plantes vertes, petits meubles, jouets pour animaux domestiques... sont autant d'objets que l'on est habitué à éviter. Cependant le risque de trébucher existe toujours. Il suffit d'une seconde d'inattention, de la moindre précipitation pour répondre au téléphone ou à sa porte pour les oublier et tomber. Mieux vaut donc prendre ses précautions et ranger tout ce qui est susceptible de provoquer le déséquilibre.

Pour cela, un moyen simple : parcourir tous les lieux de passage de votre maison ou appartement et les dégager.

L'astuce de Louise : " Pour éviter de me prendre les pieds dans les fils électriques du téléviseur, des lampadaires ou du téléphone, je les fixe au mur ou utilise des range-fils."

 

2. Quels sont les revêtements de sol à votre domicile ?

Les parquets, qu'ils soient vitrifiées ou cirés, sont souvent à l'origine de chutes. Il en va de même pour les carrelages et les linos.

Si vous devez choisir un nouveau revêtement, préférez donc la moquette, qui présente de moindres riques et qui, en cas de chute, amortit le choc.

Toutefois, si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas changer de revêtements, il est possible de recouvrir ceux-ci à l'aide de tapis munis d'antidérapants. N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre quincaillerie ou de grandes surfaces spécialisées dans l'aménagement de la maison.

Si vous possédez des tapis, veillez bien à ce que les coins ne se relèvent pas et n'oubliez pas de les fixer au sol.

Dans votre chambre, il vaut mieux éviter les descentes de lits qui provoquent fréquemment des chutes par glissade.

L'astuce de Renée : " Pour éviter de glisser dans ma salle de bain, j'ai posé des pastilles autocollantes au fond de ma douche. Je les ai choisies en forme de fleurs, ainsi, ma salle de bain est plus sûre mais aussi plus gaie".

 

3. Certaines de vos affaires sont-elles rangées en hauteur ?

Qu'il s'agisse de vêtements, d'ustensiles de cuisine, de produits d'entretien, d'outils de jardinage ou de bricolage, il est bien sûr préférable de ranger à portée de main les objets que l'on utilise le plus souvent, en particulier s'ils sont lourds.

Il peut toutefois arriver que l'on soit obligé de grimper pour atteindre le dessus d'une armoire, d'une étagère ou pour laver ses vitres.

Assurez-vous bien au préalable de la stabilité du tabouret ou de l'escabeau sur lequel vous montez. Evitez par exemple les sièges pivotants. Et sachez qu'il est préférable d'utiliser des escabeaux d'une hauteur limitée à deux ou trois marches avec un appui pour les mains.

Dans tous les cas, attendez la présence d'une autre personne à vos côtés. Appelez un proche, ou profitez de la venue d'une amie pour effectuer ce type de tâche.

L'astuce de Paule : " Afin d'avoir à accéder le moins possible à des choses en hauteur, j'ai organisé mes placards et rangé tous les objets que j'utilise à portée de main".

 

4. Votre éclairage est-il suffisant partout ?

Pour éviter les risques de chute, mieux vaut savoir où l'on met les pieds ! Il est donc important d'avoir un logement bien éclairé et d'éviter les zones d'ombre. Pour cela, utilisez de nombreux éclairages indirects plutôt qu'une source d'éclairage unique.

Quant à la puissance des ampoules électriques, sachez qu'elle n'a qu'une influence minime sur la facture d'électricité. Préférez donc les ampoules de 75 à 100 Watts. Par ailleurs, sachez qu'il existe désormais des ampoules spécialement conçues pour consommer moins d'énergie : les ampoules "basse consommation".

L'astuce de Jean-Pierre : "Afin d'éviter tous risque lorsque j'entre dans une pièce qui ne possède pas de plafonnier, j'ai placé une lampe près de chaque porte en veillant à ce que l'interrupteur soit facile à atteindre."

 

5. Lorsque je me déplace d'une pièce à l'autre, je sens parfois que je fatigue. Que faire ?

Pour vous aider dans vos déplacements, à l'intérieur comme à l'extérieur de la maison, n'hésitez pas à utiliser une canne. Elle vous permettra de moins fatiguer mais aussi de garder ou retrouver l'équilibre.

Dans la maison, utilisez les rampes d'escalier. Faites-en installer au besoin, même pour quelques marches. Vous pouvez également faire poser des barres d'appui dans différents endroits de votre logement. Elles vous permettront de maintenir votre équilibre et, en cas de chute, vous aideront à vous relever.

L'astuce d'André : "J'ai fait installer plusieurs téléphones dans ma maison afin qu'il me soit plus facile d'appeler du secours en cas de problème."

 

6. J'aime bien m'occuper de jardinage. Mon jardin peut-il devenir un endroit dangereux pour moi ?

Non, le jardinage constitue bien évidemment une activité que l'on peut conserver.

Quelques précautions doivent toutefois être prises pour éviter les accidents.

Lorsqu'on est amené à utiliser un escabeau ou une échelle (pour tailler un arbuste par exemple), il est préférable de le faire en présence d'une tierce personne.

Utilisez un escabeau ou une échelle de petite taille, avec un appui pour les mains.

Si vous avez des plantes rampantes dans votre jardin, veillez à ce que celles-ci n'obstruent pas les lieux de passage. Faites également attention aux tuyaux d'arrosage, qui peuvent être dangereux lorsqu'ils sont mal rangés.

Méfiez-vous des dalles mal posées, des cailloux ou galets, des feuilles ou mousses glissantes que l'on trouve parfois dans les jardins et qui peuvent occasionner des déséquilibres.

L'astuce d'Ernest : "J'utilise pour arroser mon jardin un tuyau que je range autour d'un enrouleur. Ainsi, je ne risque jamais de laisser le tuyau traîner par terre."

 

1. Je suis bien entouré mais j'ai souvent peur de déranger.

C'est en cherchant à faire certaines choses seul que l'on aboutit parfois à des accidents. Alors n'hésitez pas à demander de l'aide lorsque vous en avez besoin. Les contacts sont essentiels pour rester en forme.

Ne vous isolez donc pas. Rester seul, enfermé sur soi-même, peut vite devenir une habitude. Entretenez des relations avec votre famille, vos voisins, vos amis, les commerçants, etc ...

Vous pouvez demander à vos proches de vous accompagner faire les courses. S'il vous est devenu difficile de sortir, la visite régulière de ces personnes sera pour vois l'occasion de rester en contact avec l'extérieur. Vous pourrez également leur demander de faire quelques courses en même temps que les leurs.

N'hésitez pas à leur remettre vos clés. Cela peut être utile en cas d'accident.

N'oubliez pas que votre médecin et votre pharmacien sont toujours là pour vous donner des conseils en matière de santé. N'hésitez pas à les consulter régulièrement, à leur poser des questions et à leur faire part de vos soucis.

L'astuce de Thérèse : "Pour éviter de gros tracas si je perds mes clés, j'ai remis un trousseau à ma voisine. Je sais qu'elle les garde précieusement. De plus, c'est très rassurant de savoir que quelqu'un veille sur moi."

 

2. J'ai souvent mal aux pieds. Je ne sais plus quel type de chaussures choisir.

Il est normal d'avoir parfois mal aux pieds, surtout lorsque l'on avance en âge. Des solutions simples peuvent généralement être trouvées.

Pensez à vous faire conseiller par un pédicure podologue.

Et dans tous les cas, n'achetez pas de chaussures ou chaussons plus grands que votre pointure. Ceux-ci, parce qu'ils soutiennent mal le pied, peuvent être à l'origine de chutes.

 

3. Parfois, je ne me souviens plus si j'ai pris mon médicament. Vaut-il mieux sauter une prise ou le prendre deux fois ?

En cas de doute, mieux vaut généralement sauter une prise. Demandez toutefois conseil à votre médecin ou pharmacien. De même, si un ou une de vos ami(e)s vous vante l'efficacité d'un médicament, demandez toujours conseils à un professionnel avant de le prendre.

L'astuce de Georges : "Je place chaque matin dans une petite boîte tous les médicaments que je dois prendre dans la journée. Ainsi, je ne risque pas d'oublier si je les ai pris ou non."
  • Quand on me parle d'activité physique, je me dis que la gym et moi cela fait deux !

Avoir une activité physique ne signifie pas forcément faire du sport ou des exercices compliqués de gymnastique.

C'est avant tout bouger suffisamment chaque jour. Tâches domestiques (faire un brin de ménage, faire son lit, éplucher les légumes, faire la vaisselle ou la cuisine, tricoter, coudre, jeux de société, etc), activités semble-t-il anodines (monter les escaliers, porter ses courses, faire sa lessive, s'occuper de ses plantes, de son jardin, etc ..) sont autant d'excellentes activités physiques qui permettent de faire fonctionner son corps et sa tête.

Marcher chaque jour à son rythme, si possible une demi-heure, dans la nature ou en ville, constitue un des meilleurs exercices d'endurance et procure un gain d'énergie. La marche est à privilégier en toutes circonstances et toutes les occasions de sortir seul ou à plusieurs sont à saisir : faire ses courses à pied, promener son chien, faire une balade avec son voisin ou ses petits-enfants ...

Attention ! Quelles que soient vos activités, allez-y graduellement, pratiquez-les selon vos capacités sans essayer d'en faire trop à la fois et prévoyez des pauses. Pour les longues marches à pied, par exemple, organisez vos trajets à l'avances en pensant à faire des étapes.

 

 

  • Je me sens trop fatigué pour avoir une activité physique ...

Vous n'êtes pas le seul ! Toutefois, nombre de personnes qui ont renoué avec des activités physiques ont été très heureuses de constater rapidement un regain d'énergie et de bien-être.

L'important est que vous choisissiez des activités faciles à intégrer dans votre quotidien, qui vous plaisent et vous motivent.

Commencez doucement, et même si vous n'avez pas été très actif depuis un certain temps, votre corps s'adaptera dès que vous vous y mettrez.

Suivez nous

Suivez nous

facebook twitter