Les dossiers

Soleil et sérénité

Conseils de protection solaire

  • Ne pas s’exposer entre 12 et 16 heures heure légale d’été en France métropolitaine.
  • Les premiers jours, s’exposer progressivement tout en se protégeant avec une crème à indice (IP ou FPS) adapté au profil de votre peau, tout en se couvrant.
  • Porter des lunettes de soleil dont les verres filtrent les UVA et UVB. Norme de protection en conditions normales : CE3. Pour les conditions extrêmes : CE4. En haute altitude, porter des lunettes à montures enveloppantes.
  • Porter des vêtements couvrants (tee-shirts…) sans oublier un couvre-chef : bob de plage, casquette, chapeau…
  • Boire de l’eau fréquemment : 1,5 litre par jour minimum, voire plus en cas de forte chaleur.
  • Se poster régulièrement à l’ombre, dans un endroit frais : attention, les parasols sont insuffisants contre la réverbération du soleil sur le sable.
  • Attention aux mélanges dangereux ! Consommer de l’alcool au soleil accélère le risque d’insolation. De même, associé au parfum et à certains traitements médicamenteux, le soleil peut provoquer allergies, brûlures, taches et troubles.
  • Si vous exposez longtemps votre peau au soleil, appliquez soigneusement une crème FPS ou Indice de protection (IP) 25 toutes les deux heures au minimum.
  • Sachez reconnaître les situations à risque : lorsque le soleil est haut dans le ciel, votre ombre est courte, restez couverts et recherchez l'ombre. lorsque vous êtes en montagne, en mer, en voyage sous les tropiques. Protégez-vous !
  • Près des tropiques, l'intensité des UV est très forte toute l'année. Préférez l'ombre, sinon : chapeau, lunettes, tee-shirt et crème solaire sur ce qui dépasse !
  • A quelle protection correspondent les indices de crèmes solaires ?

L’indice de protection solaire (IP ou IPS) est parfois dénommé FPS, qui signifie « facteur de protection solaire ». Il correspond à la capacité de votre crème solaire à filtrer les rayons UVA et UVB. Plus l’indice est élevé, meilleure sera la protection. Calculé en laboratoire, ce chiffre désigne le rapport existant entre le temps nécessaire pour obtenir un coup de soleil avec produit et sans produit.

Faible protection : Indice FPS inférieur à 15

Moyenne protection : Indice FPS entre 15 et 25

Haute protection : Indice FPS 30 ou 40

Très haute protection : Indice FPS supérieur à 50.

 

Quelques rappels essentiels : 
  • Toujours prendre une crème protégeant contre les ultraviolets UVA et UVB.

L’indice de protection (IP ou FPS) généralement conseillé est 25 ou 30 pour une protection moyenne, jusqu’à 50 ou au-delà pour une protection forte.

  • Préférer une crème résistante à l’eau et renouveler son application, en quantité suffisante, toutes les heures, notamment après la baignade.
  • Ne pas oublier les zones difficiles d’accès (se faire aider ou prendre un spray).
  • Protégez particulièrement les zones les plus exposées aux UV : le nez, la lèvre inférieure, les oreilles, le haut du dos, les épaules, la poitrine.
  • Ranger sa crème solaire à l’ombre. Ne pas la conserver d’une année sur l’autre.
  • Pour les nourrissons : éviter toute exposition au soleil et le cas échéant, utiliser de la crème solaire de très haute protection indispensable.
  • Lorsque l’ensoleillement est maximal sous les tropiques ou en haute montagne, choisissez les indices les plus élevés.
  • L'utilisation de produits solaires ne doit pas servir à rester plus longtemps au soleil mais à réduire les risques dus aux expositions.
  • L'écran total n'existe pas. Une crème solaire, c'est un filtre qui serait comparable à un tamis dont les trous sont d'autant plus petits que le FPS est élevé.
Par notre partenaire Association Sécurité Solaire, centre collaborateur de l’OMS.

Il est important de dépister régulièrement les signes révélateurs des cancers de la peau, en surveillant notamment l’apparition de grains de beauté. Demandez un examen à votre médecin. Celui-ci le pratiquera lui-même ou bien vous conseillera un dermatologue.

  • Décelez vos grains de beauté « suspects ». Observez votre peau plusieurs fois par an ! Si vous comptez un grand nombre de grains de beauté (plus de 50), s’ils sont de grande taille ou encore de forme ou d’aspect atypique, consultez par mesure de précaution. L’apparition de grains de beauté jusqu’alors inexistants est aussi un signe d’alerte.

 

  • Qui est concerné ?Tout le monde est susceptible de développer un cancer de la peau. Mais certaines personnes présentent plus de risques que d’autres et doivent être vigilantes : celles ayant une peau claire, des cheveux blonds ou roux et qui bronzent difficilement, celles ayant des antécédents familiaux ou qui ont déjà eu un mélanome.

 

Votre mémo dépistage : les critères "ABCDE"* :
  • Asymétrie : forme non circulaire, avec deux moitiés qui ne se ressemblent pas.
  • Bords irréguliers : bords dentelés, mal délimités, avec parfois une extension du pigment sur la peau autour de la tâche.
  • Couleur non homogène : présence de plusieurs couleurs (noir, marron, rouge, blanc ou bleu).
  • Diamètre : diamètre en augmentation, en général supérieur à 6 mm.
  • Evolution : toute tache pigmentée qui change d’aspect rapidement (forme, taille, épaisseur, couleur) est un signe d’alerte.


* Source Institut national du cancer.

Suivez nous

Suivez nous

facebook twitter