Les dossiers

La santé de la femme

La grossesse

L’exposition fœtale au tabac et à l’alcool sont hautement toxiques. Mais quelles sont les conséquences de l’absorption in utero de ces deux produits sur la grossesse ?

Et sur le développement physique et cérébral du nouveau-né ?

 

Voici quelques faits

 

  • En France, pendant sa grossesse, une femme enceinte sur deux avoue avoir bu au moins une fois de l'alcool.
  • Le risque d’accouchement prématuré augmente chez les jeunes futures mamans consommant de l’alcool pendant leur grossesse à partir de 30 ans
  • L’exposition in utero du fœtus à la fumée de cigarette est en passe de devenir le premier facteur de mort inattendue du nourrisson (MIN) 
  • A 8 ans, une diminution de deux points du quotient intellectuel (QI) peut être repérée chez les enfants exposés à l’alcool in utero (un à six verres consommés par la mère au cours des neuf mois de grossesse) ?
  • En maintenant leur consommation de cigarette, les femmes enceintes multiplient le risque de fausse-couche spontanée par 3
  • Le tabagisme maternel est associé à (plusieurs réponses sont possibles) :

- Une asphyxie prolongée, une croissance fœtale retardée

- Un poids de naissance plus faible, un plus grand risque d’anomalies congénitales et du rythme cardiaque ;

- Un périmètre crânien plus petit à la naissance ;

- Une fragilité du système immunitaire ;

- Un risque élevé de développer un diabète de type 2 à l’âge adulte ;

 

Sources : Alcoholism : Clinical and Experimental Research, 19e Rencontre Pédiatrie Pratique, 2014, PLOS ONE, tabac-info-service.fr.

©Destination Santé

Suivez nous

Suivez nous

facebook twitter